lundi, octobre 19, 2020

Prime d’activité et travailleurs d’ESAT : l’Unapei interpelle le Premier Ministre

 

L’Unapei vient de saisir Manuel Valls, qui a présenté, début mars, la feuille de route 2012-2017 du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Parmi les nouvelles mesures annoncées, une mesure phare : la création de la prime d’activité. Quelles sont les conséquences, pour les travailleurs handicapés d’ESAT, de cette réforme, qui marque la suppression de la prime pour l’emploi...alors qu’un nombre conséquent d’entre eux la perçoit aujourd’hui ? C’est la question que nous lui avons posée.

Déjà évoquée en 2014 à travers un rapport concernant la fiscalité des ménages modestes, la réforme de ces deux dispositifs a été confirmée par le projet de loi de finances rectificative pour 2014. Ce dernier a fait état de la suppression de la prime pour l’emploi payable en 2016 (sur les revenus 2015), au profit d’un nouveau "dispositif d’aide mieux ciblé et plus incitatif à l’activité au bénéfice [des] travailleurs [modestes]". Les dispositions législatives pour l’instauration de la prime d’activité devraient donc être adoptées courant 2015.

Or, parmi les travailleurs modestes, figurent les 120 000 travailleurs handicapés d’ESAT, qui, pour une grande majorité, perçoivent à ce jour la prime pour l’emploi (maintenue en 2015). Prime qui constitue un réel et non négligeable complément de ressources, puisqu’elle n’a pas pour effet de diminuer le montant de leur Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Aussi, l’Unapei veut s’assurer que la situation de ces derniers est bien prise en compte dans le cadre de la mise en place de la prime d’activité. Préoccupation justifiée par les principales différences entre les deux primes : changement de nature, de régime, d’organisme débiteur... Certains bénéficiaires de l’actuelle prime pour l’emploi seront inéluctablement évincés du nouveau dispositif.

Nous demandons donc à Manuel VALLS de nous éclairer : les travailleurs handicapés d’ESAT vont-ils bénéficier de la prime d’activité ? Si oui, quel sera son impact sur leur AAH ? Ou encore, quelle périodicité pour l’évaluation de leurs ressources : déclaration trimestrielle de ressources, au même titre que les autres travailleurs modestes, ou dérogation et évaluation annualisée, à l’instar de la déclaration en place pour l’AAH ?
Nous ne manquerons pas de vous communiquer les réponses qui nous seront faites.

 

AAH : le gouvernement renonce à sa réforme !

A l’initiative de l’Unapei, les associations réunies dans le Comité d’entente se sont mobilisées pour dénoncer la réforme inacceptable. Face à cette montée de bouclier, le Gouvernement a annoncé mardi 3 novembre qu’il renonçait à revoir les conditions de ressources pour l’accès à l’AAH ? C’est une victoire pour toutes les personnes handicapées !

 

Ségolène Neuville a annoncé, ce 3 novembre, devant l’Assemblée Nationale, l’abandon de la réforme des modalités de calcul de l’AAH déclarant que le gouvernement avait « entendu les inquiétudes des associations, des familles, des personnes handicapées mais aussi des parlementaires » et qu’il a donc été « décidé de ne pas appliquer cette mesure en l’état, au regard de son impact sur les ressources des personnes handicapées ». Une victoire obtenue grâce à l’importante mobilisation des associations qui ont vivement réagi contre ce projet de réforme indécent !

Le gouvernement projetait en effet de prendre en compte les revenus des capitaux non imposables (intérêts livrets A, livrets d’Epargne Populaire, livrets Développement Durable, livrets Jeune) au motif d’assurer la « mise en cohérence » de l’évaluation des ressources des allocataires de l’AAH avec les règles applicables aux autres minima sociaux.

Dès l’annonce de la réforme, l’Unapei a initié et travaillé à la production d’une réaction via uncommuniqué de presse au nom de l’ensemble des associations du Comité d’Entente. Objectif : exprimer l’indignation des organisations représentatives de personnes handicapées et dénoncer la perspective inquiétante d’une telle évolution qui viendrait « renforcer l’exclusion des personnes handicapées » en s’attaquant à des revenus « essentiels » pour leur quotidien. Un scandale simple à comprendre lorsque l’on sait que l’AAH, dont le montant est fixé à 807,65 € depuis septembre 2015, est bien inférieure au seuil de pauvreté de 977 € !

De plus, comme l’a dénoncé l’APF qui a lancé une pétition signée par plus de 44 000 personnes, « pour quelques dizaines d’euros tirés de leurs livrets non imposables, plus de 200 000 personnes auraient pu perdre de 1257 à 2151 € par an ». En effet, la prise en compte de ces revenus d’épargne aurait entrainé la perte de l’AAH à taux plein qui conditionne l’accès à la majoration pour la vie autonome et au complément de ressources que peuvent percevoir les personnes handicapées vivant en logement indépendant. Autant de sommes indispensables aux besoins quotidiens des personnes handicapées… que le Gouvernement renonce à mettre à mal, au grand soulagement de tous !

Suite à cette annonce, Ségolène Neuville a précisé qu’une mission venait d’être confiée, par le Premier Ministre, à Christophe Sirugue (député PS) qui doit étudier les voies d’une "réforme des minima sociaux dans leur globalité". "Il s’agit de renforcer l’équité du système en limitant les différences de traitement entre des personnes aux situations comparables tant pour le montant des prestations que pour la manière d’apprécier leurs ressources".

Nous espérons que cette réforme globale des minima sociaux, que le gouvernement souhaite engager, ne soit pas l’occasion de tenter, à nouveau, de revoir défavorablement les conditions d’accès à l’AAH... L’Unapei reste vigilante et veillera, de près, à ce que ce ne soit pas le cas !

 

 

Journée découverte à Sarreguemines

Journée découverte à Sarreguemines

PING PARTAGÉ

Ateliers thématiques Personnes âgées & Personnes en situation de handicap

Cycle d'Ateliers Territoriaux

 

Jeudi 12 novembre 2015 de 14h00 à 17h00
Salle Carbonnar de Saint Dié des Vosges

Ateliers thématiques
Personnes âgées & Personnes en situation de handicap

 

Bilan et perspectives de la loi 2005-102 pour l'égalité des droits
et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

 

BRIOCHE DE L'AMITIÉ

 

 

 

 

L'abus de brioches est fortement recommandé pour la solidarité !

 

« Solidarité & générosité », c’est la dynamique que créée l’Opération Brioches.

 

Plus qu’une simple vente, l’Opération Brioches est une rencontre, un partage entre le public, les personnes handicapées mentales et les bénévoles. Sensibiliser au handicap mental, encore trop méconnu en France est l’un des objectifs poursuivis par l’UNAPEI. L’Opération Brioches y contribue

 

L’A.F.A.E.I. de Sarreguemines organise du 05 au 11 octobre 2015 sa grande

 

« Opération Brioches de l’Amitié ».

 

 

A cette occasion, nous recherchons encore des bénévoles pour donner le petit coup de pouce supplémentaire nécessaire pour faire de cette manifestation un véritable succès !

 

Si vous avez quelques heures à consacrer à cette opération :

 

-       Lundi au Blauberg devant « Le Nord Est Distribution » à partir de 17 H 30

-       Mardi pour le quartier des Faïenceries place de la Bastille à partir de 17 H 30

-       Mercredi quartier de Welferding au centre de réadaptation du Hohberg à partir de 17 H 30

-       Jeudi place du chanoine Kirch Welferding à partir de 17 H 30

-       Vendredi à la maison de quartier de Neunkirch à partir de 17 H

-       Samedi à partir de 9 H 00 à l’IME  4 rue de la Colline à Sarreguemines

-       Nous recherchons également des bénévoles pour tenir des points de distributions (Zone piétonne au centre ville, Cora, hôpital PAX etc…)

 

 

Veuillez nous contacter à la permanence de l’Association au numéro de téléphone suivant :

 

03.87.28.08.00

Ou

06.22.01.86.02 - 06.40.16.48.55

Par internet

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Nous vous rappelons que les bénéfices de cette action reviendront intégralement à notre Association.

 

Nous vous remercions par avance de votre participation !

" Handicap et achats responsables" : un salon organisé par LVMH et Les Echos en partenariat avec l’Unapei

Le 14 mars 2016, au Palais des Congrès de Paris se déroulera le 1er salon " Handicap et achats responsables". 1000 visiteurs issus de grandes entreprises et 500 du secteur médico-social sont attendus pour ce rendez-vous incontournable au cours duquel 80 Esat et entreprises adaptées pourront valoriser leurs expertises et productions.

Cet événement vise à créer des rencontres et générer des partenariats fructueux entre deux secteurs de l’économie qui ne se côtoient pas assez : le secteur médico-social et les acheteurs du secteur marchand.

Le groupe Les Échos et LVMH ont confié à l’Unapei, partenaire engagé dès la genèse du projet en 2014, la coordination de l’ensemble des acteurs du secteur protégé et adapté pour que ce nouveau rendez-vous soit un succès partagé par tous.

Sous l’impulsion des plus grandes missions handicap, les acheteurs et les salariés prescripteurs participeront à ce rendez-vous pour comprendre les enjeux, maîtriser les outils et bien sûr rencontrer et envisager de nouveaux partenariats avec le secteur protégé et adapté. Au programme, des stands gratuits pour les Esat et EA ainsi que des conférences.

Ce salon, premier du genre, associe des partenaires importants qui concourront à son succès : l’ensemble des associations du secteur protégé et adapté, l’Agefiph, le Fiphp, le Medef, l’ordre des experts-comptables, l’Association nationale des DRH ainsi que Radio classique et, bien entendu, Les Échos.

 

Personnes handicapées sans solution, exil forcé en Belgique : agissez !

L’appel à témoignages est toujours d’actualité ! Pour mener à bien ses actions et peser sur le débat public, l’Unapei a besoin de vous.

Depuis juillet, afin de poursuivre ses actions et mobiliser l’opinion, l’Unapei fait appel aux témoignages de familles confrontées à l’absence de places adaptées à leurs besoins, ou dont le proche handicapé a été contraint de s’exiler en Belgique. A ce jour, des témoignages nous parviennent via les réseaux sociaux mais très peu directement du Mouvement.

Vous connaissez les problèmes rencontrés et côtoyez de près ou de plus loin des familles concernées. Alors, nous comptons toujours sur vous. Pour participer et agir, diffuser cet appel à témoignage et inviter les familles qui souhaitent témoigner à nous faire part de leur situation et coordonnées sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La Fondation Orange

La Fondation Orange lance un nouvel appel à projets Autisme et numérique

 

 

 

La Fondation Orange poursuit ses actions en faveur du numérique et des personnes avec autisme en lançant un nouvel appel à projets. Dans la continuité du partenariat Unapei-Fondation Orange démarré en 2013, l’Unapei se fait le relais de ce nouvel appel à projet.

Vous êtes responsable d’un établissement accueillant des personnes avec autisme ? Vous souhaitez développer des projets en lien avec le numérique ? L’appel à projets de la Fondation Orange vous concerne.

Le dépôt des dossiers en ligne est ouvert du 2 juillet au 2 octobre 2015. Vous pouvez retirer votre dossier en ligne, en cliquant sur le lien suivant : retirer mon dossier de candidature.

Pensez à spécifier sur votre dossier que votre établissement est adhérent à l’Unapei !

Pour plus d’informations adressez-vous à l’Unapei.

 

Contact : Cécile Drouet, chargée de projets Unapei : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.fondationorange.com/Appel-a-projets-autisme-les-outils-2609

Séminaire des Présidents et Directeurs d’associations et d’établissements

Le 2ème séminaire de l’année 2015 destiné aux Présidents et Directeurs des associations du Mouvement aura lieu le vendredi 2 octobre 2015 à la maison de la RATP, Paris 12.

 

Ce séminaire de rentrée permettra d’aborder les principaux sujets d’actualités et d’évoquer les demandes et actions de l’Unapei.
Un point sera fait sur la mise en place des Unités d’Enseignement. Marie-Sophie Desaulle fera également un bilan de la mise en œuvre du rapport « Zéro sans solution » de Denis Piveteau.
Ce séminaire sera aussi l’occasion de vous présenter les actions de l’Unapei destinées à renforcer le Mouvement : accueil des nouveaux Présidents, accompagnement des associations, Université des dirigeants, ….
Enfin, une séquence sera consacrée à la question de la complémentarité des Unions d’associations avec la future organisation née de la fusion du Synéas et de la Fegapei.