vendredi, octobre 20, 2017

Quand le destin choisit... les bénévoles

Ils ont tout ce qu’il faut et parfois beaucoup moins
Ils ont des yeux pour voir et sont donc les témoins
De malheurs très divers qui frappent des enfants
Hélas à la naissance ou bien lors d’accidents
Mais qui pour les aider leur offriront du temps…
Leur temps…ce bien précieux …au moins de temps en temps.

Ils méritent de tout cœur un grand MERCI en rimes :
Ce sont les bénévoles…connus ou anonymes.

Ils ont tout ce qu’il faut et souvent beaucoup plus,
Une belle maison…et de l’argent en plus,
Des bonheurs chaque jour et ont de beaux enfants
Hélas ils ne voient rien autour d’eux et pourtant
Un beau jour ils seront contents et très heureux
Qu’une simple rencontre leur ouvre un peu les yeux.

Ils méritent de tout cœur un grand MERCI en rimes :
Ce sont les bénévoles…connus ou anonymes.

Ils ont tout ce qu’il faut…à part un handicap
Ils voudraient bien faire plus mais ils ne sont pas « cap » *;
Des bonheurs, des malheurs, chez eux, chez leurs parents
Font qu’ils aimeraient bien « aux brioches » tous les ans
Que tous ceux qui connaissent y compris leurs parents
Une fois dans l’année montrent qu’ils sont présents.

Ils méritent de tout cœur un grand MERCI en rimes :
Ils sont connus de tous…aucun n’est anonyme
Ils sont du C.A.T. et tous ont été « cap » *
D’être des bénévoles malgré leur handicap !

HAVEL Jean
Diffembach-les-Hellimer, le 8 janvier 2010

(*) Être cap ou pas cap : abréviation qui quoique ne figurant pas dans le dictionnaire est couramment utilisée…par les « d’jeunsss » : être capable…ou pas…(de faire ce premier pas).